Le mensuel pop-corn
Vous ne savez pas quoi aller voir au cinéma ou à la télé chez vous ? Une fois par mois, retrouvez les films et séries à voir absolument !

L’hebdo pop-corn du mercredi 1er décembre 2021

Benjamin Laurencot
Le 1 décembre 2021 à 18h00

Pour cette première semaine de décembre, on retrouve le nouveau S.O.S Fantômes au cinéma, tout en revenant sur le premier volet. Du côté des séries sort la partie 2 de la cinquième saison de La Casa de Papel sur Netflix, ainsi que The Big Leap sur Disney+, une série sur l'audition d'une comédie musicale !

Cinéma

S.O.S Fantômes : L’Héritage

Réalisé par Jason Reitmann

Durée : environ 2h

S.O.S Fantômes : L’Héritage © Sony Pictures. Source : allocine.fr

Se déroulant 30 ans après le second opus (S.O.S Fantômes II), S.O.S Fantômes : L’Héritage (en anglais Ghostbusters : Afterlife) reprend les codes des deux premiers films avec une formule rajeunie. Cette fois-ci, c’est Jason Reitman, le fils du réalisateur des deux premiers films qui est derrière la caméra. Le titre porte donc bien son nom !

De nombreuses années après les événements de deux premiers films, la célèbre équipe de chasseurs de fantômes est dissoute. Les petit-enfants d’un des membres fondateurs de l’équipe emménagent dans la maison de campagne de leur regretté grand-père. Dans une nouvelle petite ville, ils découvrent vite avec leurs nouveaux amis et un de leur professeur que leur grand-père était l’un des célèbres Ghostbusters. Son équipement va leur servir pour sauver le monde d’une nouvelle menace ectoplasmique… Mais tout cela ne peut se faire qu’avec l’aide des anciens chasseurs de fantômes !

Pourquoi on a hâte : La licence S.O.S Fantômes est de retour pour une suite officielle. Avec le fils de Ivan Reitman aux commandes, le film promet d’être fidèle aux précédents opus. Le fait de mettre en scène une bande de jeunes ados dans un décor style années 80 n’est pas sans rappeler le film Les Goonies ou encore la série Stranger Things. De plus, le retour des anciens acteurs, tels que Bill Muray (Rushmore, Lost in translation) ou Sigourney Weaver (Alien, Avatar) promet une certaine dose de nostalgie. Au-delà de ce fan service, la franchise se met à jour avec l’arrivée d’une flopée de nouveaux acteurs, comme Paul Rudd (Ant-Man, Living with yourself) ou encore Finn Wolfhard (Stranger Things). Espérons que le come-back de la licence culte fasse mieux que la dernière trilogie Star Wars. Et surtout qu’il rende un digne hommage à Harold Ramis, défunt acteur qui incarnait l’un des chasseurs de fantômes dans les premiers films….

L’anecdote : Pour rester dans l’esprit des précédents opus, les effets spéciaux ont tous été réalisés numériquement, mais de sorte à ressembler à ceux utilisés dans les années 80. Par exemple, des animatroniques (créatures électroniques qui sont animées mécaniquement) ont été utilisés pour certains monstres du film.

Un petit avant-goût :

Séries

Netflix

La Casa de Papel

Réalisée par Alex Pinal – 5 saisons

La Casa de Papel © Netflix. Source : allocine.fr

Retour de la série espagnole la plus célèbre de Netflix le 1er décembre. L’équipe de braqueur emmenée par le Professeur (Alvaro Morte) est de retour dans la deuxième partie de la saison 5. Après être restés enfermés depuis longtemps dans la Banque d’Espagne qu’ils braquent, les protagonistes sont coincés et leur leader est capturé… Comment s’en sortiront-ils ?

Notre avis : Victime de son succès, La Casa de Papel s’est trop étiré et l’intrigue est bien moins intéressante que celle des premières saisons. En effet, la disparition de nombreux personnages rend la série moins attrayante. Mais cela reste tout de même la conclusion d’une première partie qui a laissé les spectateurs sur leur faim.

Un aperçu de cette seconde partie :

Disney +

The Big Leap

Réalisée par Liz Heldens – 1 saison

The Big Leap © FX Studios. Source : allocine.fr

Produite par la Fox, The Big Leap débarque le 1er décembre sur Disney +. Dans cette série, différentes personnes pas forcément douées décident de passer une audition pour figurer au casting de la comédie musicale Le Lac des Cygnes. Mais ils n’ont pas l’ombre d’une chance. Pourtant, avec un peu de malice et de détermination, les protagonistes vont peut-être parvenir à leurs fins…

Pourquoi on a hâte : Malgré le succès de la série Glee il y a quelques années (2009-2015), trop peu de séries osent se lancer dans le genre de la comédie musicale. C’est donc un nouveau pari de la Fox, qui va sans doute essayer de faire pareil ou mieux que sa série Glee. Ici, le scénario à l’air assez original et les personnages un peu décalés… Ce qui promet une bonne dose d’humour !

La bande annonce de la série ici :

Le focus de la semaine

S.O.S Fantômes

Réalisé par Ivan Reitman (1984)

Durée : environ 1h50

S.O.S Fantômes © Sony Pictures. Source : allocine.fr

Retour aux sources à l’occasion de la sortie cette-semaine de S.O.S Fantômes : L’héritage ! Déclinée en trois autres films (dont un reboot en 2016) et un jeu-vidéo, la franchise Ghostbusters est devenue culte. Véritable pan de la comédie américaine, le premier film qui associe comédie et science-fiction est un must have seen. Le film a été écrit par Dan Aykroyd (The Blues Brothers, Miss Daisy et son chauffeur) et Harold Ramis (Un jour sans fin, Mafia Blues), qui jouent également dedans.

Virés de leur université pour diverses raisons, trois scientifiques tentent de persuader les New-Yorkais que les fantômes existent. Ensemble, ils montent donc une entreprise de chasseurs de fantômes : S.O.S Fantômes. Au fur et à mesure de l’aventure, l’équipe s’agrandit et gagne en succès, jusqu’au jour où l’une des amies proches du groupe est responsable du retour d’un dieu qui menace le monde…

Ce qu’on a aimé : L’humour présent tout au long du film. La prestation culte de Bill Murray. La bande son, qui est mémorable, notamment avec le thème Ghostbusters de Ray Parker JR. Les effets spéciaux, plutôt bien pour l’époque.

Ce qu’on n’a pas aimé : Les personnages qui ne sont pas tous bien développés.

Pourquoi il faut l’avoir vu : Ghostbusters en anglais, S.O.S Fantômes est devenu une licence référence de la pop-culture. De son casting éponyme (Bill Murray, Sigourney Weaver, Dan Arkroyd, Rick Moranis, Ernie Hudson…) à ses répliques cultes, en passant par son célèbre logo et sa voiture mythique, tout est à retenir. En 1985, le long-métrage a même reçu deux nominations aux Oscars pour la meilleure musique et les meilleurs effets spéciaux.

L’anecdote : Initialement écrit par Dan Arkroyd, le scénario du film devait se dérouler dans l’espace ! On imagine que cela n’aurait pas du tout donné la même chose… Heureusement qu’à la demande des studios Columbia, Harold Ramis et Dan Arkroyd ont modifié leur scénario pour que l’histoire se déroule à New-York.

La bande annonce de ce film culte :



Benjamin Laurencot