Le mensuel pop-corn
Vous ne savez pas quoi aller voir au cinéma ou à la télé chez vous ? Une fois par mois, retrouvez les films et séries à voir absolument !

Le mensuel pop-corn — février 2022

Benjamin Laurencot
Le 2 février 2022 à 18h00

Voici le premier mensuel pop-corn ! Découvrez les films que nous attendons le plus en février : Marry me, Mort sur le Nil et Uncharted ! Côté séries, il ne faudra pas manquer Vikings : Valhalla, The Cuphead Show ! , Reacher ainsi que Pam et Tommy. Retour également sur les séries qui nous ont marqué en janvier, avec un focus sur Sonic : Le film.

Cinéma

Les sorties du mois

Marry Me

Réalisé par Kat Coiro

Durée : environ 1h50

Marry Me © Universal Studios. Source : allocine.fr

Adaptation du comics Marry Me de Bobby Crosby, ce film est une comédie romantique qui sort le 9 février en salles. On retrouve la chanteuse et actrice Jennifer Lopez dans le rôle principal.

Bastian (Maluma) et Kat (Jennifer Lopez) sont deux chanteurs qui cartonnent. Amoureux, ils vivent une vie de rêve. Ils ont de nombreux fans et décident de se demander en mariage sur scène, devant des milliers de personnes. Mais avant cette demande, Kat apprend que Bastian l’a trompée. Complètement désemparée devant tout le monde, elle décide d’épouser un inconnu dans le public : Charlie (Owen Wilson). Heureux coup du destin, les deux s’entendent à merveille et vont vivre un parfait amour…

Pourquoi on a hâte : Alors qu’elle est plus habituée à produire des épisodes de séries (Brooklyn 99, Shameless ou prochainement She-Hulk), la réalisatrice Kat Coiro réalise seulement son quatrième film. Cependant, c’est une habituée des comédies romantiques (And while we were here, A case of you). On peut donc s’attendre à une petite surprise. D’autant plus que Jennifer Lopez, également habituée à ce style de film (Un mariage trop parfait, Coup de foudre à Mannathan), et Owen Wilson (Starsky et Hutch, Minuit à Paris, Loki) se partagent l’affiche. Cependant, on a aussi hâte de voir les (presque) débuts du chanteur Maluma sur grand écran.

L’anecdote : Dans le film, Jennifer Lopez porte une robe de mariée bien spéciale. En effet, cette dernière pèse approximativement 43 kilos : il a fallu cinq personnes pour transporter la robe !

Découvrez la bande-annonce :

Mort sur le Nil

Réalisé par Kenneth Branagh

Durée : environ 2h10

Mort sur le Nil © 20th Century Studios. Source : allocine.fr

Sortant le même jour que Marry Me, Mort sur le Nil est la seconde adaptation cinématographique du roman d’Agatha Christie, dont le héros est le célèbre Hercule Poirot. Comme son prédécesseur sorti en 1978, le film dans lequel figure Gal Gadot et Kenneth Branagh dure plus de deux heures.

Dans cette aventure d’Hercule Poirot, le détective est convié à un voyage à bord d’une croisière sur le Nil. Sur ce bateau se trouvent également deux jeunes mariés (Gal Gadot et Armie Hammer) qui fêtent leur lune de miel. Soudain, c’est le drame : la jeune mariée est retrouvée morte, assassinée… Bien entendu, la principale suspecte est l’ex-femme du marié (Emma Mackey). C’est le moment pour le célèbre détective de mener son enquête afin de trouver le vrai criminel !

Pourquoi on a hâte : Après une adaptation plutôt moyenne du Crime de l’Orient Express (2017), Kenneth Branagh est de retour derrière (et devant) la caméra. Espérons qu’il ait appris des erreurs qu’il a commis dans sa précédente adaptation. On attend aussi beaucoup du casting, notamment de Gal Gadot (Wonder Woman, Red Notice), Armie Hammer (The Social Network, Lone Ranger), mais aussi de la Française Emma Mackey (Sex Education, Eiffel).

L’anecdote : Après avoir réalisé l’adaptation du Crime de l’Orient Express (2017), Kenneth Branagh est toujours aux commandes pour Mort sur le Nil. Mieux encore, en plus de réaliser, il joue pour la seconde fois le rôle du célèbre détective Hercule Poirot !

Un aperçu de cette nouvelle adaptation du roman d’Agatha Christie :

Uncharted

Réalisé par Ruben Fleischer

Durée : environ 1h55

Uncharted © Sony Pictures. Source : allocine.fr

Adapté de la célèbre licence de jeux-vidéo sortie sur Playstation, Uncharted est un film d’action/aventure. C’est sans doute l’un des films les plus attendus de cette année, et son casting n’y est sans doute pas pour rien : Tom Holland et Mark Wahlberg se partagent l’affiche !

Jeune voleur intrépide, Nathan Drake (Tom Holland) va faire la connaissance de Sully (Mark Wahlberg), un vieil aventurier chevronné. Ce dernier va embarquer le jeune héros dans une aventure folle : retrouvez le trésor de Magellan, antique explorateur. Mais le grand méchant, Moncada (Antonio Banderas) compte bien les en empêcher. Et le frère disparu du jeune Nathan pourrait bien aussi contrecarrer les plans des deux acolytes…

Pourquoi on a hâte : Alors qu’on attendait cette adaptation depuis une dizaine d’années, le film va enfin sortir. Au vu des aventures de Nathan Drake dans les jeux éponymes, ces dernières ne devraient rien à voir à envier à celles de Lara Croft ou Indiana Jones. On attend donc un long-métrage bourré d’action, d’humour et d’aventures. Encore une fois, le casting est très prometteur. Tom Holland (Au Coeur de l’Océan, Spider-Man, Le Diable tout le temps), Mark Wahlberg (Braquage à l’Italienne, Ted, Transformers) ou encore Antonio Banderas (Le Masque de Zorro, Spy Kids, Expandables 3) ont tout pour faire un excellent film. Et même si les films de Ruben Fleischer reçoivent généralement un accueil assez mitigé (Bienvenue à Zombieland, Venom), nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise. Bien sûr, on attend également de voir si le thème iconique de la franchise vidéo-ludique sera présent !

L’anecdote : Tom Holland, l’interprète de Nathan Drake, a découvert le jeu-vidéo Uncharted sur le tournage de Spider-Man. En effet, produit par Sony, le film de l’homme-araignée bénéficiait de consoles Playstation disposées pour les acteurs. C’est comme ça que le jeune acteur s’est pris d’affection pour la licence Uncharted !

Le trailer explosif d’Uncharted :

Séries

Les sorties du mois

Disney +

Pam et Tommy

Réalisée par Seth Rogen et Evan Goldberg

Pam et Tommy © Point Grey Pictures .Source : Imdb.com

Mise en scène et écrite par Evan Goldberg et Seth Rogen, Pam et Tommy est une série qui paraîtra le 2 février sur le service Star de Disney +.

Au milieu des années 80, Pamela Anderson devient une icône de l’Amérique avec son rôle dans Alerte à Malibu. Tommy Lee, lui, devient aussi célèbre : il est le batteur du groupe de hard-rock Mötley Crue. Peu après s’être rencontrées, les deux stars tombent amoureuses et envisagent de se marier. Lors de leur nuit de noce, ils tournent une sex-tape. Malheureusement pour eux, la cassette sur laquelle se trouve la vidéo va être volée par deux cambrioleurs audacieux. En effet, ces derniers décident de vendre des copies de la vidéo pour s’enrichir. De quoi mettre en péril la carrière et la vie de couple des deux amoureux…

Pourquoi on a hâte : Après avoir sorti l’excellente série Dopesick (qui figure dans notre top de l’année 2021), la plateforme de Disney décide de s’attaquer à un autre fait historique. Cette-fois, c’est un peu moins sérieux, puisqu’il s’agit d’un événement people. Cependant, il peut être très intéressant de voir l’impact qu’un tel événement a eu sur la vie de ce couple (aujourd’hui séparé). D’ailleurs, on notera que pour cette série, Sebastian Stan (qui incarne Tommy Lee) et Lily James (qui joue Pamela Anderson) ont été complètement transformés. Ils sont méconnaissables !

Un extrait de la série sur l’histoire entre Pamela Anderson et Tommy Lee :

Netflix

The Cuphead Show !

Réalisée par Jared et Chad Modenhauer – 1 saison

The Cuphead Show ! © Netflix. Source : allocine.fr

Très attendue par les fans du jeu-vidéo Cuphead, The Cuphead Show ! est l’adaptation du jeu en série d’animation. Produite par Netflix, elle émerge des esprits de Chad et Jared Modenhauer, déjà créateurs du jeu.

Cuphead et Mugman sont deux frères qui vivent une vie paisible. Un beau jour, ils décident de partir à l’aventure : ils se rendent à une fête foraine. Là-bas, ils participent à un jeu dangereux. Après avoir perdu à ce jeu, les deux amis sont contraints de donner leurs âmes au diable. Mais après avoir réussi à négocier, les deux compères s’en sortent, à une condition : ils doivent vaincre différents ennemis pour apporter leurs âmes au diable… Vont-ils y parvenir ?

Pourquoi on a hâte : Réputé comme étant l’un des jeux-vidéos les plus durs de ces dernières années, mais aussi comme l’un des plus originaux avec son style décalé, Cuphead avait tout pour bénéficier d’une adaptation. En effet, son style très « Mickey Mouse » des années 30 et sa musique jazzy sont des éléments marquants. Et bien sûr, ils sont utilisés dans la série. Du coup, pour les moins gamers d’entre vous, vous pourrez profiter de l’histoire du jeu sans pour autant vous casser les dents sur le jeu ! La série sera-t-elle à la hauteur d’Arcane, autre série Netflix adaptée elle aussi d’un jeu-vidéo ?

Après le jeu-vidéo, la série !

Vikings : Valhalla

Réalisée par Jeb Stuart et Michael Hirst – 1 saison

Vikings : Valhalla © Netflix. Source : allocine.fr

Suite directe de la série à succès Vikings, Vikings : Valhalla est réalisée par Jeb Stuart et Michael Hirst. Ce dernier ayant déjà travaillé sur la première série, qui s’est achevée en 2020. Elle sera diffusée sur Netflix le 25 février.

Se déroulant 100 ans après les événements de Vikings, la série nous raconte les aventures des héritiers des héros de la première série. Problème : les Nordiques, qui ont perdu de leur superbe, doivent faire face à un Empire romain de plus en plus fort et imposant…

Pourquoi on a hâte : Après une série qui a cartonné, Michael Hirst (Elizabeth, Les Tudors) est de retour pour s’occuper de ce spin-off très attendu (c’est d’ailleurs l’une des séries les plus attendues de cette année). Bien sûr, étant donné la chronologie de la série (100 ans après Vikings), on découvrira de tout nouveaux personnages et donc, un nouveau casting. Même si la bande-annonce révèle quelque chose de très prometteur, on espère que la série respectera les codes et l’ambiance de son prédécesseur. En tout cas, on a hâte de découvrir l’histoire des descendants des premiers Vikings !

Le teaser de l’une des séries les plus attendue de 2022 :

Prime Video

Reacher

Réalisée par Nick Santora – 1 saison

Reacher © Amazon. Source : allocine.fr

Reacher, c’est un pari original d’Amazon. Celui de faire une série adaptée des romans de Lee Child, Jack Reacher. Mais le but est ici de faire mieux que les films Jack Reacher (2012 et 2016), assez bons, où Tom Cruise incarnait le héros éponyme. La série est menée par Nick Santora (Prison Break, New York police judiciaire).

Reacher, c’est l’histoire de Jack Reacher (Alan Ritchson), ancien soldat de l’armée américaine. Arrivé récemment dans la petite ville de Margrave (USA), il constate une série de meurtres. Avec l’aide de Roscoe (Willa Fitzgerald), une complice policière, il va mener l’enquête… Une enquête semée d’ennemis et de violence.

Pourquoi on a hâte : Après la bonne adaptation des romans de Lee Child emmenée par un bon Tom Cruise, Amazon propose ici une autre version. Même si la bande-annonce se révèle être assez explosive, la série le sera-t-elle tout autant ? Et Alan Ritchson (Smallville, Blue Mountain State, Titans) sera-t-il convaincant ? On l’espère. En tout cas, on a hâte de voir le travail de Nick Santora, qui est un très bon scénariste.

Un extrait assez stylé de Reacher :

Ce qu’il ne fallait pas manquer en janvier

Disney +

The Book of Boba Fett

Réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau – 1 saison

Boba et Fennec, les nouveaux boss sur Tatooine The Book of Boba Fett © Lucasfilm ltd. Source : phonandroid.com

Après le succès de The Mandalorian qui a permis à Disney + un bon lancement en France, la seconde série Star Wars en live action fait son arrivée. Apparu dans The Mandalorian alors qu’on le croyait mort dans Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi, Boba Fett (Temuera Morisson) est de retour. Après avoir survécu au terrible Sarlacc, le chasseur de primes préféré des fans de la saga intergalactique est en quête de vengeance. Avec son acolyte Fennec Shand (Ming-Na Wen), il va tenter de s’emparer du trône laissé vacant par le défunt parrain de la pègre galactique, Jabba le Hutt. Mais de nombreuses années après sa présumée mort, le chasseur de primes va découvrir que le monde sableux de Tatooine a bien changé…

Pourquoi on a aimé : Nous l’attendions dans l’hebdo pop-corn du mercredi 29 décembre 2021. Très attendu, ce spin-off suit un peu une trajectoire en dent-de-scie. La série n’est pas encore terminée, mais certains épisodes sont moins bons que d’autres. Bien sûr, cela reste globalement pas mal. En effet, avec une trame sur fond de vengeance, qui se déroule pour l’instant (presque) toujours la planète Tatooine, la série reste assez nostalgique pour les fans de la saga. Donc malgré le fait que Boba Fett (Temuera Morisson) soit un peu « dénaturé » en étant un peu trop bavard, son duo avec Fennec Shand (Ming-Na When) est assez bon.

Si vous ne l’avez encore pas vue, voici un extrait :

Netflix

Archive 81

Réalisée par Rebecca Sonnenshine – 1 saison

Allez, on va filmer des choses qui font peur ! Archive 81 © Netflix. Source : cosmopolitan.fr

Série d’horreur, Archive 81 est réalisée par Rebecca Sonnenshine. Il s’agit d’une adaptation d’un podcast qui porte le même nom.

Dans cette série, on suit l’histoire de Dan (Mamoudou Athie), un jeune restaurateur de VHS qui travaille dans un musée. Un jour, il est contacté par le PDG d’une mystérieuse entreprise (Martin Donovan). Cette entreprise embauche Dan afin qu’il restaure de vieilles cassettes endommagées. Alors qu’il se voit « offrir » un laboratoire isolé pour effectuer ses restaurations, il va faire d’étranges découvertes. Ces cassettes appartenaient à Melody (Dina Shiabi), une étudiante qui réalisait sa thèse sur les habitants de l’immeuble à New-York. Mais au fil de l’histoire, Dan découvre des choses troublantes. Melody, qui recherchait sa mère et enquêtait sur cet immeuble et ses habitants « possédés », avait en fait quelque chose en commun avec Dan…

Pourquoi on a aimé : À défaut de ne pas être une série horreur « gore », cette dernière joue plus sur la pression psychologique et la peur qui en résulte. En se mettant à la place d’un personnage isolé qui découvre des choses de plus en plus terrifiantes, la tension est palpable et la peur augmente. La mise en scène est très réussie, et le fait d’incorporer des extraits de fausses publicités et documentaires sur le même sujet que l’intrigue au début de chaque épisode est vraiment original. Tout comme certains passages qui sont filmés en Found footage, tout comme dans Le Projet Blair Witch (1999), ce qui accentue le côté horreur. Les acteurs sont aussi excellents.

Une bande-annonce frissonante :

Prime Video

As we see it

Réalisée par Jason Katims – 1 saison

Installés confortablement devant cette belle série As we see it © Amazon. Source : programme-tv.net

Alors que les séries produites par Amazon ont un peu de mal à concurrencer les nombreuses productions Disney et Netflix, As we see it est une petite pépite du catalogue Prime Video. Écrite par Jason Katims (Friday Night Lights, Parenthood), c’est une réadaptation de la série On the Spectrum (2018).

Dans cette série, on retrouve un trio de jeunes autistes qui vivent en colocation : Harrison (Albert Rutecki), Jack (Rick Glassman) et Violet (Sue Ann Pien). Aspirants a différents rêves dans leurs vies, ils sont quotidiennement suivis par Mandy (Sosie Bacon), leur éducatrice. Alors que cette dernière s’occupe d’eux depuis un certain temps, elle est sur le point de les quitter pour partir à San Fransisco, afin de poursuivre des études de médecine. Mais elle se rend compte qu’elle est énormément attachée aux trois jeunes dont elle s’occupe au quotidien. De plus, ces jeunes traversent une passe difficile de leur vie, et Mandy veut être à leur côté. Va-t-elle partir ou rester avec eux ?

Pourquoi on a aimé : Ici, pas d’action ni d’effets spéciaux. Non. Nous avons là une série avec une histoire touchante et profonde, qui nous met dans la peau de jeunes autistes qui tentent de trouver leur place dans la vie active. Chacun des trois personnages est vraiment différent et la relation qu’entretien leur éducatrice avec eux est particulièrement émouvante. C’est parfois triste, parfois drôle, mais c’est un très bon mélange.

Un aperçu de cette série émouvante :

Le focus du mois

Sonic : Le film

Réalisé par Jeff Fowler (2020)

Durée : environ 1h40

Sonic : Le film © Paramount Pictures. Source : allocine.fr

Puisque l’on parle pas mal d’adaptations de jeux-vidéos ce mois-ci avec Uncharted et Cuphead, c’est le moment idéal de parler d’une autre adaptation vidéo-ludique. Sonic : Le film est un long métrage sorti en 2020 et réalisé par Jeff Fowler. Sonic n’est autre que le célèbre hérisson bleu, mascotte du studio SEGA. Grâce à sa mascotte, SEGA était devenu l’un des leaders du marché du jeu-vidéo dans les années 90, opposé à Nintendo et son célèbre plombier moustachu, Mario.

Sonic est un jeune hérisson bleu qui vit dans le monde de Mobius, où il est élevé et protégé par Longlaw, une chouette. Doté de pouvoirs, il est pourchassé par d’autres hérissons. Afin de le protéger, Longlaw l’envoie sur Terre. Là-bas, après avoir vécu seul pendant des années en observant les habitants de Green Hill, il est repéré. Le Dr. Robotnik (Jim Carrey) est envoyé par le Gouvernement américain pour traquer le hérisson. En détresse, le héros se réfugie chez Tom (James Marsden), un policier local. Tom acceptera de l’aider à aller jusqu’à San Fransisco, où il pourra rentrer chez lui. Mais le Dr. Robotnik ne l’entend pas de cette oreille…

Ce qu’on a aimé : Les effets spéciaux, les scènes « au ralenti » et l’humour dont fait preuve Sonic. La relation amicale entre Tom et le hérisson bleu est vraiment sympathique.

Ce qu’on n’a pas aimé : L’intrigue, qui est un peu trop simpliste. Le choix de Jim Carrey pour incarner le Dr. Robotnik : on a plus l’impression de voir Jim Carrey lui-même en méchant que le Docteur Robotnik qu’il incarne. Enfin, le doublage français de Sonic (Malik Bentalha), bien que pas catastrophique, est un peu irritable à la longue.

Pourquoi il faut l’avoir vu : Malgré ses petits défauts (bien moindres par rapport au résultat final), Sonic : Le film est l’une des meilleures adaptations d’une franchise de jeu-vidéo au cinéma, aux côtés de la saga Resident Evil ou Lara Croft. Le petit hérisson bleu est attachant et sa relation avec les humains (notamment Tom), qu’il considère comme ses semblables et amis est agréable. Le film bénéficie également de quelques scènes très sympathiques, comme celle où l’on suit la routine de Sonic sur la musique Don’t Stop me Now de Queen. Cependant, même si le choix de Jim Carrey pour incarner le méchant du film n’était pas la meilleure solution, l’acteur reste très bon et sa relation conflictuelle avec le hérisson est aussi sympathique. Bref, on ne s’ennuie pas. C’est un film super à regarder en famille. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il a amassé plus de 58 millions de dollars le jour de sa sortie !

L’anecdote : Après une première bande-annonce dévoilée avant la sortie du film, le design de Sonic a fait hurler les fans. Peu satisfaits, ils ont lancé des pétitions en ligne pour que le studio revoie le design du hérisson. Touché par cette réaction, le réalisateur Jeff Fowler a décidé d’agir en repensant totalement le design du personnage, repoussant ainsi la sortie du film de quelques mois !

La bande-annonce bleue et pleine de vitesse :



Benjamin Laurencot