Commerces et services

Buvez le café autrement chez Organic Kawa à Besançon

Vous rêviez d’un coffee shop écolo et vegan ? Organic Kawa est fait pour vous ! La Loop a rencontré Coline, la gérante, engagée en faveur de l’écologie.

Louise Jeannin
Publié le 24 juin 2021 à 19h30 | Dernière mise à jour le 9 août 2021 à 18h34 4 minutes de lecture

Des prix plus que raisonnables, un café de qualité et sous toutes ses formes, des petites douceurs vegan… C’est ce que vous trouverez en franchissant la porte du coffee shop Organic Kawa, rue de la Madeleine, dans le quartier Battant à Besançon. La Loop est allée à la rencontre de Coline, la gérante. Engagée, elle défend une démarche écologique et écoresponsable pour son café.

Coline a toujours eu le cœur qui bat pour la capitale bisontine mais particulièrement pour le quartier Battant. Ayant vécu à Paris une partie de son enfance, puis à Londres pendant trois ans, de ses 18 ans à 21 ans, c’est à Besançon qu’elle ouvre son coffee shop vegan et écoresponsable. Étant “plus à l’aise en terrasse qu’en cours”, ce qu’elle veut, c’est permettre aux gens de boire un bon café à prix raisonnable et accessible. Beaucoup d’expériences en poche, de l’appui auprès de ses proches et Organic Kawa a pu voir le jour. Le 5 mars 2020, c’est le grand jour de l’ouverture. Malheureusement, la jeune femme se prend en pleine figure le confinement. Heureusement, depuis une semaine, les affaires ont repris.

“Ma découverte du café, c’est à 12 ans dans le vieux Nice”

Un vrai amour pour le café, les terrasses, mais aussi pour le lien entre le serveur et ses clients. Le goût pour le café se déclare bien avant. “Ma découverte du café, c’est à 12 ans dans le vieux Nice”. Accompagnée de sa maman, elle passe devant un torréfacteur, ils prennent un café et Coline en veut un aussi. Le vendeur convainc sa mère de lui faire un cappuccino en assurant qu’il y a moins de café. C’est à ce moment-là que Coline s’est dit : “C’est la grande classe. C’est sûrement ce que j’avais envie de faire”.

À lire aussi ➔  Teekers : la digitalisation du commerce de proximité

Un engagement écologique ancré

Pour donner une idée : le café est la deuxième marchandise la plus échangée au monde, après le pétrole. La plus consommée, après l’eau. Il s’en boit 2,3 millions de tasses chaque… minute (Le Parisien). Une qualité pas toujours au rendez-vous donc. En revanche, Coline s’est tournée vers une démarche écoresponsable et soucieuse de l’environnement, favorisant un café de qualité.

Les plats du jour et les petites douceurs sont réalisées avec des produits de proximité et bio. “L’écologie au niveau du café, c’est horrible” affirme-t-elle. D’où son choix de se procurer du café bio dans une petite entreprise à El Palomar, au Pérou.

Ce dernier est ensuite envoyé à une torréfactrice parisienne (La Péroni), que Coline connait bien personnellement. Un circuit court qui favorise une consommation de qualité, sans pesticides. Coline propose également de la cuisine vegan, bien qu’elle précise “j’ai un cookie avec un œuf dedans”. De plus, les cafés latte sont faits uniquement avec du lait végétal (au choix). Un engagement vegan et écologique jusqu’aux produits d’entretien qu’elle utilise.

Au-delà du café

À cause de la crise sanitaire, les projets de Coline ont été mis sur pause. Avant, elle organisait des cafés linguistiques chaque mercredi avec un membre de l’association Unis cité en service civique, qui encadre dix francophones et dix réfugiés. À voir si ce projet est à poursuivre… Coline accueille aussi régulièrement les expositions d’étudiants aux beaux-arts. Pour elle, c’est un “échange de bons procédés”. Effectivement, un moyen de promouvoir l’art des étudiants-artistes et de faire connaître Organic Kawa.

À lire aussi ➔  Le Restaurant universitaire continue de vous servir

Vous pourrez donc trouver en prix libres des affiches d’artistes indépendants, mais aussi un texte de théâtre : “Ce qui m’est dû”. Un réel coup de cœur pour la gérante puisque le thème de la pièce était l’écologie. De l’art en prix libre, oui. Mais de l’art sur la vitrine-même du café. D’ailleurs, actuellement, c’est Jeanne Bouillard (étudiante en DNMADe, NDLR) qui l’a décoré.

Vous pouvez retrouver Organic Kawa sur Facebook et Instagram !



Louise Jeannin

Laisser un commentaire