Sports

Handball / l’ESBF se hisse à la cinquième place du classement

Orlane Lachat
Le 11 février 2021 à 10h00, mis à jour le 12 février 2021 à 10h26

L'ESBF s'accroche et va chercher la victoire face à Fleury-Les-Aubrais au Palais des Sports de Besançon (32-31).

Ce mercredi, l’ESBF a difficilement arraché la victoire (32-31) à Fleury-Les-Aubrais à domicile. En comptant la journée de retard due aux conditions sanitaires, le club se placera en cinquième position du classement LBE (Ligue Butagaz Energie) à la fin de celle-ci. Les Bisontines ont gardé le suspense pendant toute la rencontre. La redoutée défense des visiteuses était, elle aussi, bien au rendez-vous.

Alors que les Bisontines héritent de cinq penalties en moins de huit minutes, Gabriela Moreschi, gardienne Loirétaine, reste solide. À cinq minutes du coup de sifflet final, Fleury-Les-Aubrais faisait monter le score à 28-28. Lorsque les Bisontines marquent un but supplémentaire, les adversaires suivent le même chemin. Et ce pendant le reste du match. Alizée Frécon offre le but de la victoire (32-31 à la 59e) mais les visiteuses reprennent la main pendant cette dernière minute. Temps mort accordé à Fleury-Les-Aubrais alors qu’il ne reste que quatorze secondes à jouer, décisives. Roxanne Frank capte le dernier tir adverse, et peut crier victoire, trois secondes avant la fin.

Alizée Frécon revient sur la rencontre

Vous apportez le but de la victoire, mais comment peut-on rester aussi longtemps sous tension ?

C’est un peu inexplicable, il fallait prendre les responsabilités. C’était moi ce soir, ça aurait pu être une autre. Le principal, c’est que c’était un but et qu’on ait gagné ce soir.

Vous avez subi quelques blessures ces derniers temps…

Oui, j’ai été arrêté quatre mois à partir de cet été et c’est vrai que j’ai mis un peu de temps à revenir. Je suis revenue un peu en fin d’année et je me suis blessé à nouveau. Rien de grave mais c’est vrai qu’entre reprendre le rythme et le reste, c’est un peu compliqué. J’espère pouvoir tenir jusqu’à la fin de saison, que mon corps va tenir.

C’était une blessure récurrente ?

Non pas du tout, c’était le dos cet été. La plus récente, c’était le pied. Mais rien de grave.

Elle a l’air bien loin cette blessure quand on voit vos performances ce soir !

Le but, c’est aussi d’être régulière parce que quand on revient, souvent on a une bouffée d’énergie mais il faut savoir tenir sur la longueur. Donc j’espère retrouver toutes mes capacités pour tenir jusqu’à la fin de l’année, retrouver le bon rythme et pouvoir aider mon équipe au maximum.

Qu’y avait-il à améliorer ce soir, pour prendre un peu plus d’avance par exemple…

Clairement c’est la défense, l’esprit d’équipe et la solidarité. Ce soir on était toutes isolées. On prend énormément de but, et on sait que neuf fois sur dix quand on prend plus de trente buts on perd. Ce soir on gagne, mais en prenant autant de but on ne peut pas espérer quelques choses pour les plays-offs. Il faut qu’on retrouve de l’intensité en défense, qu’on ait envie de détruire l’adversaire, et c’est ce qui nous manque un peu ce soir. C’est dommage.

D’ici dimanche, cet esprit peut se récupérer ?

Oui, il y a une petite pause entre dimanche et le début des plays-off, on va se retrouver. Là, il reste quelques jours avant notre dernière journée de championnat, il faut qu’on soit à fond. Il reste un match, il faut tout donner dimanche.

Cette victoire permet aux Bisontines de grimper à la cinquième place du classement de la Ligue Butagaz Energie. Elles recevront Chambray Touraine Handball dimanche à 17h pour cette dernière journée de championnat.



Orlane Lachat

Publicité

Pourquoi je vois cette pub ?