Le mensuel pop-corn
Vous ne savez pas quoi aller voir au cinéma ou à la télé chez vous ? Une fois par mois, retrouvez les films et séries à voir absolument !

L’hebdo pop-corn du mercredi 12 janvier 2022

Cette semaine dans l'hebdo pop-corn : deux drames historiques avec Adieu Monsieur Haffmann et La Liste de Schindler . C'est un peu plus léger côté séries avec les zombies de Fear The Walking Dead sur Prime Video et Firefly, une série appréciée des adeptes de science-fiction sur Disney + !

Adieu Monsieur Haffmann © Pathé. Source : premiere.fr

Benjamin Laurencot
Le 12 janvier 2022 à 18h00

Cinéma

La sortie de la semaine

Adieu Monsieur Haffmann

Réalisé par Fred Cavayé

Durée : environ 1h50

Adieu Monsieur Haffmann © Pathé. Source : allocine.fr

Après avoir réalisé la comédie dramatique Le Jeu (2018), le réalisateur français Fred Cavayé (A bout portant, Radin ! ) est de retour à l’affiche avec Adieu Monsieur Haffman, un drame historique se déroulant durant la Seconde Guerre Mondiale, avec entre autre Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche. Le film est une adaptation de la pièce de théâtre du même nom de Jean-Philippe Daguerre.

En 1941, une partie de la France est occupé par l’armée allemande. Joaillier juif établi à Paris, Joseph Haffmann (Daniel Auteuil) est contraint de fuir avec sa famille pour échapper aux Allemands. Avant de partir, il cède sa boutique a son ami et employé François Mercier (Gilles Lellouche) et sa femme Blanche (Sara Giraudeau). Mais finalement, sous la pression des allemands, M. Haffmann ne peut quitter la ville… François va alors le cacher dans sa boutique, mais son arrogance et sa soif de richesse va prendre le dessus. Il va en effet faire travailler son ex-patron sur des bijoux volés aux juifs, mais pourrait aussi collaborer avec l’ennemi en dénonçant son partenaire…

Pourquoi on a hâte : Adepte de thrillers et de drames, le réalisateur Fred Cavayé sort un long-métrage adapté de la pièce Adieu Monsieur Hoffman de Jean-Philippe Daguerre, récompensée de 4 molières en 2018. Avec le talent du réalisateur, l’adaptation devrait être réussie ! On notera aussi le casting plutôt bien fourni : Sara Giraudeau (Le bureau des légendes, Petit Paysan), Gilles Lellouche (Les Petits Mouchoirs, BAC Nord) et Daniel Auteuil (Jean de Florette, Le Huitième Jour) qui sont les têtes d’affiche.

L’anecdote : Pour les décors du film, le quartier parisien de Montmartre a été décoré avec un style des années 40. Mais le tournage a été interrompu pendant le confinement de mars 2020. Montmartre est alors resté décoré ainsi pendant le confinement !

Un aperçu de la sortie de la semaine :

Séries

Prime Video

Fear The Walking Dead

Réalisée par Dave Erickson et Robert Kirkman – 6 saisons

Fear The Walking Dead © AMC. Source : allocine.fr

La saison six de la série spin off de Walking Dead arrive enfin sur Amazon Prime ! Se déroulant dans l’univers de Walking Dead créé par Robert Kirkman dans ses comics, la série nous place au sein d’une famille qui vit les prémices de l’apocalypse zombie. Difficile de faire un résumé sans spoiler… Dans cette sixième saison, le groupe de Morgan (Lennie James) et Alicia (Alycia Debnam-Carey), qui voyageait à travers la Virginie (USA), est séparé. Chacun de leur côté, ils vont tout faire pour survivre et se retrouver…

Ce qu’on en pense : Moins captivante que la série originale The Walking Dead, cette série était assez bien partie. Pourtant, au bout d’une première saison prometteuse, elle est partie dans tout les sens. Bien que certains personnages de Walking Dead apparaissent au fil des saisons, cela ne suffit pas à sortir les spectateurs de la lassitude. Quelques chose que la saison 6 ne corrigera sûrement pas… Mais bon, cela reste tout de même une série de zombie sympathique et essentielle à tout fan de la série originelle.

Le trailer de la saison 6 :

Disney +

Firefly

Réalisée par Joss Whedon – 1 saison (2002)

Firefly © FOX Studios. Source : allocine.fr

Assez peu connue, la série de science-fiction produite par la FOX en 2002 débarque sur Disney +. Se déroulant dans un futur dystopique, la série met en avant l’équipage d’un vaisseau. Ce vaisseau, baptisé Serenity, est composé d’un équipage de neuf personnes ayant combattu durant une guerre civile opposant les humains entre eux. La série retrace donc leurs aventures en seulement 14 épisodes. Si vous voulez voir la conclusion de la série, il faut voir le film Serenity (2005) du même réalisateur.

Pourquoi on a hâte : Malgré son annulation pour une raison idiote (la série a été diffusée dans le mauvais ordre à la TV), Firefly a rencontré un franc-succès aux Etats-Unis et compte une solide base de fan. La série est apparemment très originale, notamment avec son style Space Western et des acteurs qui ont l’air convaincants : Nathan Fillion (Il faut sauver le soldat Ryan, Castle), Morena Baccarin (Stargate SG-1,Deadpool), Alan Tudyk (I, Robot, Doom Patrol) ou encore Gina Torres (Matrix, Alias). Cerise sur le gâteau, le réalisateur n’est autre que Joss Whedon, réalisateur de Buffy contre les Vampires (1997-2003) ou encore Avengers (2012) !

Un extrait de cette série ici :

Le focus de la semaine

La Liste de Schindler

Réalisé par Steven Spielberg (1993)

La Liste de Schindler © Universal Studios. Source : allocine.fr

Dans le même registre que Adieu Monsieur Haffmann qui sort cette semaine en salle, il y a le chef-d’oeuvre La Liste de Schindler. Réalisé par Steven Spielberg en 1993, ce film nous place également durant la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit là aussi d’une adaptation : l’histoire originale vient du roman La Liste de Schindler de Thomas Keneally (1982), récit d’une histoire vraie.

Oskar Schindler (Liam Neeson) est un industriel allemand des années 40. Alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage, il s’installe en Pologne, à Cracovie. Il décide de reprendre une usine qui fabrique des objets à partir de métaux. Sympathisant du parti nazi, il s’attire les bonnes faveurs de ces derniers. Mais pour gérer sa nouvelle entreprise, il engage Itzhak Stern (Ben Kingsley), un comptable juif. Voyant de quoi ses semblables sont victimes, Stern demande à Schindler de faire engager le plus de juifs possible, pour les sauver de la déportation. Malheureusement, le lieutenant SS Amon Goeth (Ralph Fiennes) débarque à Cracovie dans le but de superviser la construction d’un camp de concentration et de liquider le ghetto de la ville. Assistant à cette horreur, Schindler décide alors de sauver le plus de vies possible, même s’il doit corrompre les nazis. Un peu plus tard, alors que l’Allemagne est en train de perdre la guerre, Amon Goeth doit faire déplacer les juifs prisonniers . Mais afin d’éviter cette horrible déportation, Oskar Schindler va élaborer avec l’aide de Stern une liste des 1 100 personnes qu’il peut sauver du terrible camp d’Auschwitz…

Ce qu’on a aimé : Les musiques signées John Williams, l’ambiance pesante et triste, le jeu des acteurs. Le fait que le film soit en noir et blanc, qui permet aussi de mettre l’accentuation sur l’importance de la scène où une jeune fille au manteau rouge tente d’échapper aux Allemands dans le gettho.

Ce qu’on n’a pas aimé : La longueur du film.

Pourquoi il faut l’avoir vu : C’est un classique du cinéma. Considéré par beaucoup de critiques comme l’un des meilleurs films de l’histoire du cinéma, il a reçu 5 Oscars pour 7 nominations en 1994 ! Réalisé par le maître Steven Spielberg, c’est l’un de ses meilleurs films. Le casting et le talent des acteurs sont bluffants également : parmi eux, on retrouve Liam Neeson (Star Wars, Batman), Ralph Fiennes (Harry Potter, James Bond), Ben Kingsley (Gandhi, Shutter Island) ou encore Embeth Davidtz (Le Témoin du Mal, The Amazing Spider-Man). Le film tente de témoigner d’une vérité que le réalisateur voulait mettre en scène, en rendant hommage aux victimes de ce tragique événement. Ce film est un chef-d’oeuvre à voir au moins une fois dans sa vie !

L’anecdote : Après avoir refusé de toucher un salaire en tant que réalisateur pour La Liste de Schindler, Steven Spielberg a créé une organisation à but non lucrative. Baptisée Fondation de l’Histoire Visuelle des survivants de la Shoah, elle a pour but de rassembler des témoignages filmés des survivants de ce tragique événement afin d’honorer la mémoire des victimes.

La bande-annonce du film :

L’Hebdo pop-corn devient mensuel !

Ce numéro est le dernier numéro hebdomadaire ! Afin de poursuivre notre démarche et de privilégier la qualité à la quantité, ce rendez-vous devient dès à présent mensuel. Benjamin Laurencot pourra donc vous proposer un rendez-vous plus fini et avec plus de recul. Le prochain numéro paraîtra donc le 2 février prochain. Les suivants seront publiés chaque premier mercredi du mois. Merci de votre compréhension !



Benjamin Laurencot