Le mensuel pop-corn
Vous ne savez pas quoi aller voir au cinéma ou à la télé chez vous ? Une fois par mois, retrouvez les films et séries à voir absolument !

Le mensuel pop-corn – avril 2022

Ce mois-ci, le cinéma nous emmène dans un monde très british avec Downton Abbey II et Les Animaux Fantstiques 3. On retrouve aussi Les Bad Guys, nouveau film d'animation de DreamWorks ! Du côté des séries, encore de l'animation avec L'âge de glace : Les aventures de Scrat, mais aussi du drame avec Anatomie d'un scandale sur Netflix et Outer Range sur Prime Video. On revient également sur nos coups de coeur du mois dernier. Pour finir, un focus sur Piège de Cristal, qui a lancé la carrière de Bruce Willis, à l'actu dernièrement.

Les Animaux Fantastiques : Les secrets de Dumbledore © Warner Bros. Source : cnetfrance.fr

Benjamin Laurencot
Le 6 avril 2022 à 10h23

Cinéma

Les sorties du mois

Les Bad Guys

Réalisé par Pierre Perifel

Durée : environ 1h40

Les Bad Guys © Dreamworks. Source : allocine.fr

Les Bad Guys est le nouveau film d’animation des studios DreamWorks. C’est une adaptation des livres pour enfants du même nom, écrits par l’Australien Aaron Blabey. Ce long-métrage, qui sort le 6 avril, est réalisé par le français Pierre Perifel.

Les Bad Guys met en scène une bande de 5 animaux : un requin, un serpent, une araignée, un piranha et un loup. Ils forment à eux cinq un groupe de cambrioleurs expérimentés, avec chacun un caractère bien trempé. Malheureusement pour eux, alors qu’ils sont sur un très gros coup, ils sont arrêtés par la police. Afin d’éviter une longue peine à sa bande, le loup décide d’inscrire son équipe à un stage qui leur permettra de devenir d’honnêtes personnages. Ayant fait cela pour éviter le prison, le loup va peut-être se rendre compte qu’être une bonne personne n’est pas si mal. Mais ses acolytes vont-ils se résoudre d’eux même ?

Pourquoi on a hâte : Qualifié par son réalisateur comme étant « un Tarantino pour les enfants », Les Bad guys promet d’allier action, aventure et comédie. De quoi passer un bon moment ! De plus, l’animation a l’aire superbe, et le concept de méchants repentis sort du cadre habituel des films Dreamworks. Un film dont on attend de l’originalité, donc, et qui paraît très sympathique !

L’anecdote : Comme mentionné précédemment, le réalisateur Pierre Perifel a qualifié son film de « Tarantio pour enfant ». En effet, lorsqu’il a lu les livres qu’il devrait adapter, il a tout de suite pensé à la tournure que cela devait prendre, à savoir un Tarantino (du réalisateur Quentin Tarantino) ou un Ocean’s Eleven pour enfants !

La bande-annonce de ce nouveau film d’animation :

Les animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore

Réalisé par David Yates

Durée : environ 2h20

Les animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore © Warner bros. Source : allocine.fr

Se déroulant dans l’univers de Harry Potter, Les Animaux Fantastiques : Les secrets de Dumbledore et le troisième volet de la licence, après les épisode de 2016 et 2018. Toujours réalisé par David Yates, il raconte une histoire inédite de J.K. Rowling, la célèbre auteure des Harry Potter. Sortie prévu le 13 avril.

Les Animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore narre une intrigue qui se passe durant les années 30, juste après les événements de Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindewald. Alors que la Seconde Guerre Mondiale approche, le méchant magicien Gellert Grindewald (Mads Mikkelsen) veut dominer le monde des mortels. Profitant du chaos qui règne, il compte de plus en plus de partisans pour l’aider à accomplir ses sombres desseins. Albus Dumbledore (Jude Law) va alors aider le jeune Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) à contrecarrer les plans de Grindewald, et tenter de sauver le monde.

Pourquoi on a hâte : Après deux films pas si mauvais malgré un accueil mitigé des critiques, le troisième volet signé David Yates suscite moins d’attente que les autres films. Pourtant, il à l’air assez sympathique, avec une trame captivante, des effets spéciaux toujours mieux faits et beaucoup d’action. De plus, les fans d’Harry Potter auront remarqué que l’école de magie de Poudlard est visible dans la bande-annonce… Avec un rôle important à jouer ?

L’anecdote : Campé par l’acteur Johnny Depp dans les deux précédents film, le personnage de sera joué cette-fois par Mads Mikkelsen , car la Warner ne voulait plus de Johnny Depp. En effet, il a été écarté de la production suite à une affaire de violence conjugale. C’est bien dommage, car l’acteur américain était très bon dans ce rôle.

Un trailer magique ici :

Downton Abbey II : Une nouvelle ère

Réalisé par Simon Curtis

Durée : environ 2h05

Downton Abbey II: Une nouvelle ère © Universal Pictures . Source : allocine.fr

Après une série à succès et un premier film, Downton Abbey est de retour au cinéma le 27 avril. Réalisé par Simon Curtis, l’histoire est, comme pour la série et le premier film écrite par Julian Fellowes.

Comme dans les oeuvres précédentes, on retrouve l’histoire de la famille Crawley. Mais cette fois-ci, changement de décor. En effet, la famille est contrainte de déménager, car un réalisateur réputé vient tourner un film à Downton Abbey. Mais cela tombe bien. La doyenne de la famille vient d’hériter d’une villa dans le sud de la France. Mais d’où vient cet héritage ? C’est visiblement encore un secret de la mystérieuse doyenne de la famille (Maggie Smith)…

Pourquoi on a hâte : De base, Downton Abbey est l’une des séries qui a contribué à redéfinir le genre série historique, aux alentours des années 2010. Alors que la série s’est achevée, la production a continuée avec un film, signé Michael Engler. Ce dernier a assez bien marché, puisqu’il a reçu des critiques convenable. Les personnages et leur histoires sont attachants, et les intrigues sont sympathique. Et puis le fait que le casting et la production soit anglaise ajoute un brin d’authenticité. Il était donc logique qu’un autre film sorte. De plus, le film va cette-fois quitter le cadre de l’Angleterre, pour avoir une partie qui se déroule en France !

Un aperçu du nouveau Downton Abbey :

Séries

Les sorties du mois

Disney +

L’age de glace : Les aventures de Scrat

1 saison

L’âge de glace : Les aventures de Scrat © BlueSky. Source : allocine.fr

L’un des personnages les plus aimé de la licence L’âge de glace à le droit à sa propre série ! Prévue en une saison de six épisode, L’âge de glace : les aventures de Scrat est produite par les studios BlueSky et débarque sur Disney + le 13 avril.

Après les événements des dernier film L’âge de glace, le petit écureuil pré-historique Scrat est devenu papa. Bien entendu, cela n’a rien changé au fait que Scrat est toujours à la poursuite du fameux gland, comme dans les films de la licence. Mais comme on dit, « tel père, tel fils » : Baby Scrat, son fils, voue lui aussi un culte à ce gland, qu’il va poursuivre partout avec son père. Aventure et gag en prévision !

Pourquoi on a hâte : Alors que L’âge de glace : les aventures de Buck Wild est sorti en film sur Disney +, le spin-off tant attendu sur l’un des meilleurs personnage de la saga arrive ! On a hâte de le retrouver dans des situations toujours plus loufoques les unes que les autres, avec une animation de qualité, délivrée habituellement par les studios BlueSky.

Regardez ici la bande-annonce loufoque de la série sur Scrat :

Netflix

Anatomie d’un scandale

Réalisée par David Kelley – 1 saison

Anatomie d’un scandale © Netflix. Source : cineserie.com

Anatomie d’un scandale est une série adaptée du roman du même nom de Sarah Vaughan paru en 2017. Produite par Netflix, elle est réalisée par David Kelley, à qui on doit notamment l’assez bonne série Mr. Mercedes (depuis 2017). Elle paraîtra le 15 avril.

Comme dans le livre du même nom, donc, la série nous raconte l’histoire de Sophie Whitehouse (Sienna Miller), femme de Sam Whitehouse (Rupert Friend), un politicien très influent. Ils vivent heureux, mais tout s’arrête un terrible jour. En effet, Kate Woodcroft (Michelle Dockery) se voit confiée une affaire : un crime où Sam Whitehouse est impliquée. Alors que l’enquêtrice veut le faire tomber, Sophie, la femme de Sam, est prête à tout pour le sauver lui et son couple…

Pourquoi on a hâte : Hormis le fait que Anatomie d’un scandale soit adaptée d’un best-seller, c’est une histoire qui s’ancre parfaitement dans la société dans laquelle nous vivons actuellement. Un scandale dans lequel un homme politique est impliqué, c’est un fait devenu commun ces dernières années. Mais voir et comprendre comment une telle affaire est vécue de l’intérieur, ça peut être vraiment intéressant. Le casting est en plus d’assez bonne qualité, avec Sienna Miller (GI Joe : Le réveil du Cobra, American Sniper), Michelle Dockery (Downton Abbey) et Rupert Friend (Orgueil et préjugés, Homeland).

Un aperçu ici :

Prime Video

Outer Range

Réalisée par Brian Watkins – 1 saison

Outer Range © Amazon. Source : allocine.fr

Outer Range est la nouvelle série originale Amazon qui débarque sur Prime Video le 15 avril. Réalisée par Brian Watkins, c’est un thriller.

La série met en scène la famille Abbott, une famille d’éleveurs vivant dans le Wyoming, aux Etats-Unis. Alors que leur mode de vie devient compliqué, Royal (Josh Brolin), le père de famille, fait tout pour garder son élevage. Mais autour de lui, d’étranges choses vont se produire. Va t-il trouver ce qu’il se trame ? Est-ce-que tout cela va affecter les siens ?

Pourquoi on a hâte : Projet initialement lancé par Brad Pitt et Josh Brolin (qui joue dedans), cette série à tout pour être une très bonne série mêlant drame et action dans un thriller haletant. L’ambiance assez western à l’air à la fois lourde et violente, sans parler du casting qui est de haute volée. On retrouve en effet Josh Brolin (Les Goonies, Deadpool 2, Avengers : Endgame), Lili Taylor (Arizona Dream, Conjuring, Six Feet Under) ou encore Tom Pelphrey (Iron Fist, Banshee, Ozark).

Ce qu’il ne fallait pas manquer

OCS

Atlanta

Réalisée par Donald Glover – 3 saisons

La vie d’artiste et celle de manager, pas toujours facile. Atlanta © FX Studios. Source : numerama.com

Un peu passée inaperçue ces dernières années, Atlanta est une très bonne série dont la première saison est parue en 2016. C’est en ce mois de mars que la troisième saison a pointé le bout de son nez sur Disney +.

Après deux premières saisons vraiment intéressantes, les aventures de Earl (Donald Glover), sa copine Van (Zazie Beetz), son cousin Paper Boi (Brian Tyree Henry) et leur ami Darius (Lakeith Stanfield) prenaient fin alors qu’ils quittaient les USA en avion pour l’Europe. Dans cette troisième saison, les trois protagonistes sont arrivés sur le vieux continent. Suivant la tournée de Paper Boi, devenu rappeur renommé, à travers l’Europe, les protagonistes vont vivre des aventures aussi bizarres et mouvementées que dans les deux premières saisons.

Pourquoi on a aimé : Appréciée pour son côté décalé et sa fidèle reproduction de la vie -pas évidente- d’artiste débutant, Donald Glover transporte sa série dans un autre milieu. Cette-fois, son cousin Paper Boi bénéficie d’une plus importante notoriété. Mais l’ambiance ne change pas pour autant : les personnages sont toujours aussi délirants, et leurs aventures sont toujours un peu spéciales.

https://www.youtube.com/watch?v=t72Pbqrkb28

Disney +

Para//èles

Réalisée par Quoc Dang Tran – 1 saison

Quand tu es content d’avoir regardé Para//lèles. Para//èles © Disney. Source : premiere.fr

Cocorico ! La nouvelle série Disney, Para//èles, est française ! Réalisée par Quoc Dang Tran, c’est une très bonne série fantastique.

L’histoire de Para//èles se déroule en France, à notre époque. On y suit une bande de quatre collégiens qui sont sur le point de passer au lycée. Bilal (Timoté Rigault), Romane (Victoria Eber), Victor (Maxime Bergeron) et son frère Sam (Thomas Chomel). Un soir, il décident d’organiser l’anniversaire de Bilal dans un bunker abandonné qu’ils ont aménagé. Mais, problème : dans le même temps, des essais sur un projet scientifique -sur lequel travail la mère de Bilal (Naidra Ayadi)- sont en cours, et causent des effets anormaux sur le bunker où se trouvent les adolescents. Chacun est alors transporté dans une réalité alternative, où certains des protagonistes sont plus vieux et obtiennent des pouvoirs. Venant d’une de ses réalités, Bilal adulte (Omar Mebrouk) va tenter de remettre les choses à leur place…

Pourquoi on a aimé : Petite pépite, cette série française sort des registres qu’on à l’habitude de voir en France. Elle est très bien réalisée et malgré plusieurs univers alternatifs explorés, tout est très bien expliqué et compréhensible. Les jeunes acteurs sont assez bons, et l’ambiance de la série, qui oscille entre humour, suspens et drame est bien orchestrée. C’est vraiment sympathique !

Le focus de la semaine

Piège de Cristal

Réalisé par John Mc Tiernan

Durée : environ 2h10

Piège de Cristal © FOX Studios. Source : senscritique.com

Comme nous l’avons malheureusement appris durant le mois de mars, l’acteur Bruce Willis, malade et affaibli, a été contraint de mettre un terme à sa carrière. C’est donc l’occasion de revenir sur l’un de ses meilleurs films, lequel l’a propulsé en haut de l’affiche. Nous parlons bien sûr de Piège de Cristal (ou Die Hard, en anglais). Réalisé par John Mc Tiernan, il s’agit du premier opus d’une lignée de films portant le nom de Die Hard, où Bruce Willis a incarné le personnage de John McClane de 1988 à 2013.

L’histoire se déroule dans le Los Angeles de la fin des années 1980. On retrouve John McClane (Bruce Willis), un policier New-yorkais qui est venu retrouver sa femme et ses enfants pour Noël. Légèrement brouillé avec sa femme Holly (Bonnie Bedelia), il vient la retrouver à son travail : la tour Nakatomi, où le patron de sa femme, M. Tagaki (James Shigeta), organise une fête. Cependant, la soirée dérape. Une bande de terroristes emmenée par Hans Gruber (Alan Rickman) vient prendre en otage le personnel, afin de pouvoir repartir avec les quelques millions de dollars qui se trouvent dans le coffre-fort de l’entreprise. En tant que policier et mari qui veut sauver sa femme, John McClane va tenter d’élaborer un plan afin de se débarrasser des terroristes. Alors que toute communication avec l’extérieur est coupée, il parvient tout de même à mettre la main sur un talkie-walkie. Grâce à ce dernier, il va pouvoir rester en contact avec ses ennemis, mais aussi avec un agent de police (Reginald VelJohnson), qui va lui apporter son soutien moral. Une lutte sans merci s’engage alors…

Ce qu’on a aimé : Les scènes d’actions, très explosives. Le personnage de John McClane, très charismatique.

Ce qu’on n’a pas aimé : Le scénario est un peu tiré par les cheveux. La capacité d’adaptation du personnage principal, qui le ferait presque passer pour un super-héros.

Pourquoi il faut l’avoir vu : Die Hard (ou Piège de Cristal) est une référence dans le genre films d’action. En plus d’avoir été un tremplin pour la carrière de Bruce Willis, c’est un film culte. En effet, par ses quelques répliques cultes et son protagoniste atypique, ce film est un incontournable des années 1980. De plus, il a été nommé 4 fois lors de la 61ème cérémonie des Oscars !

L’anecdote : L’immeuble dans lequel se déroule l’intrigue existe bel et bien. Il s’agit du siège de la 20th Century, situé à Los Angeles. Le film a donc été tourné au siège même de la société qui le produisait ! Heureusement, l’immeuble était en travaux, et aucun dégât n’a été fait.

Un aperçu bien rétro du premier Die Hard :



Benjamin Laurencot