Lundisik
Nietzsche disait "sans la musique, la vie serait une erreur".

Lundisik / Les indispensables à ta playlist rap

Lundisik nomine deux artistes indispensables à ta playlist rap : Georgio et Zikxo !

Par Orlane Lachat et Dorian Curtil

Le 25 janvier 2021 à 10h00, mis à jour le 27 janvier 2021 à 17h34
4 minutes de lecture

Cette semaine on a choisi de nommer deux artistes indispensables à ta playlist rap. On sait que ça va inévitablement créer des tensions entre nous, mais on est prêt à prendre le risque… N’en déplaise aux âmes réticentes.

GEORGIO

« Un jour j’ai rencontré Héra et depuis je vous emmerde » chantait Georgio en 2016 à l’occasion de la sortie de son quatrième projet. Les anciens l’ont connu bien plus tôt avec Saleté de rap en featuring avec Hologram Lo’ (membre de 1995) en 2013.

Son album Bleu Noir, naît en 2015 alors que le rappeur traverse une période de dépression. Composé de quatorze titres évocateurs comme Faut tenir, Jeudi gris, Rose noire ou encore Dépression, Georgio démasque ses démons et raconte ses tourments sur des prods sombres.  À la fin de Rêveur (pour Anatole) on l’entend dire « Bleu noir, c’est la couleur du son que j’aime, ça m’représente. C’est le coucher de soleil d’un jour où il fait pas forcément chaud, la nuit tombe, la vie commence à mourir. Horizon obscur, perte de toute envie, froideur étouffante. C’est Bleu noir. »

Dans Héra, le Parisien annonce la couleur dès le morceau d’introduction L’espoir meurt en dernier, il renaît de ses cendres. Grâce à des instrus lumineuses, Georgio dévoile son nouveau rapport à la vie, sa guérison clairement rappée dans C’est pas fini, Brûle ou encore La terre, je la dévore. L’album est un voyage à lui seul, contenant de nombreuses références littéraires (Sylvain Tesson, Maïakovski…), des histoires imagées dans Svetlana et Maïakovski, La vue du sang et Mama Rita, des chœurs… Mention spéciale à Ici-bas, un quasi-poème.
C’est l’album de l’espoir, du courage, et de la confiance.

À lire aussi ➔  Le Top 5 de l'Intranquille

Avec XX5 en 2018, le rappeur combine ses deux univers, et le décrit lui-même comme étant l’album qui lui ressemble le plus. Avec ses parts d’ombres, et de lumières.

Après une absence de plus de deux ans (pendant lesquelles il apparaît sur d’autres projets), Georgio tease son prochain album et sort Les anges dans des robes rouges, et Noir Paradis. A priori, on se rapprocherait plus d’une ambiance Héra, mais rien n’est encore fait. Dans l’attente de savourer ce quatrième album, l’artiste propose des “sessions Ailleurs” dont le principe est de rapper en acoustique dans un cadre idyllique. Et en featuring, Victor Solf et Tsew The Kid ont déjà répondu présent.

PS : idéal pour un jogging ou un road trip (ou pour voyager depuis son canapé).

This is Georgio par Spotify

ZIKXO

Né le 26 janvier 1995, Zikxo, Florian de son vrai nom, est un jeune rappeur originaire de Bondy (Seine-Saint-Denis), ville de naissance de Kylian Mbappé. Zikxo s’identifie lui-même au célèbre joueur de foot, car il présente les mêmes qualités : technique et talentueux. Mais dans son domaine : le rap.

Inspiré de classique comme Mafia K’1 Fry ou Despo Rutti, il est capable de varier les styles entre tons mélodieux, tristes parfois, et pur kickage comme au bon vieux temps.

Depuis très jeune dans la musique, Zikxo connaîtra ses premiers moments de gloire en 2016 grâce à des freestyles sur la chaîne de Daymolition qui atteindront plusieurs milliers de vues. Certains chanteurs d’influence lui donneront également un coup de pouce comme Lartiste, Fianso (qui fera une apparition dans son clip sur le remix de « Jesuispasséchezso ») ou JUL qui l’invitera à son Planète Rap.

Il y a deux ans, Zikxo lance sa série de Freestyle « Temps », dévoilant un nouveau morceau quasiment chaque semaine. Le but de l’expérience était de voir en combien de « Temps » il allait percer aux yeux du grand public. La série a pris fin de manière temporaire au « Temps 31 » après sa signature chez REC 118 et le début de son succès. Il reprendra la série fin 2020 sous la demande des fans avec « 32 Temps » en novembre jusqu’au « Temps 35 » sorti le 8 janvier.

À lire aussi ➔  De la culture dans son canapé ! L’agenda culturel de décembre

Le « Temps 31 », track bonus figurant seulement sur l’album physique ou sur YouTube, est un coup de cœur pour tous ses fans avec un kickage de plus de 12 minutes sur une instru à l’ancienne. Le « Temps 29 », dans le même style, est quant à lui bien présent sur les applications de streaming avec ses 11 minutes de pur rap.

Retrouvez aussi un album intitulé « Temps » sur les plateformes, comprenant un featuring avec DA UZI ou avec Hornet la Frappe, qui sont à l’heure actuelle les titres les plus streamés de Zikxo, suivis de près par « 6 Temps ». Son album lui a permis d’innover et de prendre plus de risques en variant davantage les styles que sur ses freestyles, faisant le bonheur de tout le monde.

This is Zikxo par Spotify


Par Orlane Lachat et Dorian Curtil

Laisser un commentaire