Université

Travaux à l’Arsenal : la majorité des cours déplacés à Canot dès le 28 février

Hugo Petitjean
Le 7 novembre 2021 à 18h00, mis à jour le 22 février 2022 à 11h13

L’Université l’avait annoncé depuis plusieurs semaines maintenant : le site de l’Arsenal (UFR SLHS) a besoin d’un coup de jeune ! En effet, l’intégralité du bâtiment N, devenu vieillissant, va être rénové pour correspondre davantage à l’utilisation qu’enseignants et étudiants en ont aujourd’hui. Point complet avec Philippe Laplace, assesseur aux moyens de l’UFR SLHS.

La Loop : Pourquoi avoir décidé de rénover le bâtiment N de l’Arsenal ?

Philippe Laplace : Les bâtiments de l’Arsenal sont anciens et les salles de cours ne sont plus adaptées. Il fallait revoir les plans d’occupation des salles. Il n’y a pas eu de travaux conséquents de réaménagement dans ces bâtiments depuis de nombreuses années. L’opportunité de profiter du plan de relance gouvernemental, ainsi que de fonds européens a aussi motivé ces travaux. En réalité, ils ont déjà été envisagés il y a 4 ans par le Rectorat et les équipes précédentes à la Présidence de l’UFC et à la direction de SLHS.

Qu’est-ce que le plan de relance France Relance ?

Mis en place dès 2020 par le gouvernement, le plan de relance vise à relancer l’économie française à la suite de la crise sanitaire connue par le monde entier. Sur les 100 milliards d’euros déployés par le gouvernement, 30 % sont consacrés à l’écologie et la transition énergétique, dont la rénovation des bâtiments publics de l’État. Pour pouvoir bénéficier de cette aide, les projets financés doivent être lancés avant la fin de l’année 2021.

En premier lieu, avant même de commencer les travaux, il va donc être nécessaire de déménager ?

Nous préparons avec notre Présidence, la DPI (Direction du Patrimoine Immobilier, NDLR) et les services du Rectorat le chantier très complexe du déménagement du bâtiment N et notre réimplantation provisoire sur le site Canot (voir ci-dessous), le temps des travaux.

L’emplacement (en vert) des locaux provisoires de Canot, à la place de l’ancienne caserne de pompiers / © Google Earth – Hugo Petitjean
Le terrain vague qui abritera les locaux provisoires / © Capture d’écran Google Earth

Vous avez été obligés d’opter pour une construction sur un étage à Canot. Ce qui implique tout un tas de mises aux normes et de vérifications avant d’envisager le déménagement. Si bien que la Préfecture a averti qu’il ne serait pas possible d’intégrer les nouveaux locaux provisoires avant janvier. Vous avez d’ailleurs dû obtenir une dérogation pour commencer les travaux après la date butoir (fin de l’année 2021). Les conditions du déménagement semblent complexes, comment ça va se passer concrètement ?

Pendant l’aménagement des locaux provisoires, les activités de formation et de recherche situées dans le bâtiment N se poursuivront dans les mêmes conditions qu’actuellement, en présentiel. Le déménagement commencera la semaine qui précède les vacances de février, c’est-à-dire la semaine du 14 au 18 février. Le début des travaux est prévu à la rentrée des vacances de février. La plupart des bureaux du personnel enseignant seront aussi déménagés vers ces structures modulaires, ainsi que la scolarité SHS.

Le service des emplois du temps va donc basculer les formations depuis les salles utilisées des bâtiments N et A jusqu’à des salles équivalentes sur le site Canot afin que les cours continuent à se tenir dans ces nouveaux locaux jusqu’à la fin de l’année universitaire. Un tableau d’équivalence indiquant les correspondances de salles a été envoyé aux étudiants. Il sera prochainement disponible sur le site de l’UFR SLHS.

La semaine du 14 au 18 février est une semaine où il y a des cours normalement. Comment ça va se passer ?

Cette semaine sera banalisée, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de cours, ni à Mégevand ni à l’Arsenal, afin d’entamer le déménagement des salles de classe et de la scolarité des Bâtiments A et N. Les enseignants pourront rattraper ces cours s’ils le souhaitent ou donner du travail à la maison. Ce sera à leur libre arbitre.

Selon nos informations, la semaine est banalisée, c’est-à-dire que les enseignants ne peuvent pas proposer de cours en visio cette semaine-là.

Vous parlez des locaux provisoires de Canot. Où sont-ils exactement, et combien d’étudiants vont-ils devoir accueillir ?

Ces locaux provisoires seront situés à la place de l’ancienne caserne de pompiers, qui a déménagé rue Brûlard en 2012. Les bâtiments de la caserne avaient été démolis et il n’y avait qu’un terrain vague, situé entre la rue Antide Janvier (entrée du RU du CROUS) et l’avenue Louise Michel (en face de l’hôtel Ibis).

À ce jour, ils sont presque prêts pour le déménagement. Les raccordements électriques, réseaux et eau sont en train d’être faits. Un ascenseur et une passerelle pour les Personnes à Mobilité Réduite vont être mis en place très prochainement.

Les locaux provisoires de Canot sont dimensionnés pour accueillir 1 402 personnes sur 2 690 m² (deux amphis + deux bâtiments). Il faut d’abord compter le nombre de personnes qui fréquentent quotidiennement le bâtiment N, c’est-à-dire plusieurs centaines.

Il faut ensuite ajouter une partie des personnels logés dans le bâtiment A de façon à leur éviter les nuisances inévitables liées aux travaux. L’avantage du site Canot réside aussi en la présence en face du CROUS et du Restaurant Universitaire. Nous espérons qu’il n’y aura que peu de nécessités de se déplacer entre les sites de l’UFR SLHS.

Pour autant, l’Arsenal restera tout de même actif pendant les travaux, et les étudiants pourront encore y avoir cours ?

Certains cours auront quand même encore lieu sur le site de l’Arsenal. Le Rectorat s’est engagé à insonoriser au maximum certaines salles. Par exemple, le Grand Amphi sera encore utilisé et certaines salles seront également aménagées (comme la salle des doctorants qui sera utilisée comme salle de pratique par les Arts du spectacle). Il n’y a en effet pas de possibilité d’avoir une construction modulaire aussi grande que le Grand-Amphi sur le site Canot ou sur un autre site du centre-ville.

Tous les cours du bâtiment N et la majorité de ceux du bâtiment A seront donc dispensés à Canot pendant toute la durée des travaux, dont la fin prévisionnelle est estimée à la rentrée de septembre 2024-2025 (beaucoup d’entre vous ne reverront pas le bâtiment N avant leur fin de cursus, NDLR).

En bref

  • Dès le 14 février : déménagement d’une grande partie de l’Arsenal dans les locaux provisoires de Canot
  • Rentrée des vacances de février : début des travaux à l’Arsenal et début des cours dans les locaux provisoires
  • Septembre 2024 : fin prévisionnelle des travaux et réemménagement


Hugo Petitjean

HISTORIQUE

Dans un but de transparence, vous pouvez consulter la liste de toutes les modifications apportées à l'article depuis sa publication :

  • 22 février 2022 : ajout du tableau d'équivalence des salles reçu ce jour
  • 7 février 2022 : un tableau d'équivalence envoyé aux étudiants pour connaître leur salle
  • 18 janvier 2022 : pas de cours possibles en visio la semaine du 14 février
  • 12 janvier 2022 : ajout de plusieurs précisions concernant le déménagement (semaine de cours banalisée, retardement de la date de fin prévisionnelle des travaux, avancement du déménagement)