Université

Étudiants à distance : la présidente de l’Université demande le retour des étudiants en présentiel

Hugo Petitjean
Le 22 janvier 2021 à 16h14, mis à jour le 23 février 2022 à 16h14

Dans une lettre écrite avec sept autres chefs d'établissements de la région, elle demande au Premier Ministre la mise en place du dispositif Tester Alerter Protéger.

La Présidente de l’Université a fait paraître hier sur son compte Twitter, un communiqué corédigé avec sept autres chefs d’établissements. Adressée à Jean Castex, Frédérique Vidal et Olivier Véran, la lettre demande le retour des étudiants en présentiel dans les universités et les écoles.

Nous vous annoncions le 7 janvier dernier que les cours en distanciel étaient prolongés pour les étudiants à l’Université. C’était le cas aussi pour d’autres établissements de la région. Seuls les étudiants en BTS, en CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles) et en DN MADE sont actuellement en présentiel. Une situation injuste pour les huit signataires du communiqué. « Il nous paraît inacceptable que l’on introduise une différence de traitement entre les étudiants […] La jeunesse universitaire serait-elle moins précieuse que celle qui étudie dans les lycées ? », interrogent les chefs d’établissements.

La solution : le dispositif Tester, Alerter, Protéger

Pour eux, « la solution existe » : la mise en place du dispositif Tester Alerter Protéger, conçu par l’Assurance Maladie. Le but est simple : faire revenir les étudiants dans les établissements, les tester aussi souvent que nécessaire, et isoler les personnes malades. « Les tests déjà réalisés et les taux de contamination et d’incidence suivis dans nos établissements prouvent que nos étudiants ne se contaminent pas au sein de nos établissements », expliquent les signataires du communiqué.

Une vaccination pour tous les étudiants

Mais plus encore que la demande de retour dans les établissements, les huit signataires demandent qu’on propose la vaccination à l’ensemble des étudiants pour leur permettre de retourner en cours. « Nous leur apporterons ainsi la preuve de leur importance. Cette génération est précieuse », soulignent-ils. Rien que pour l’Université de Franche-Comté, les étudiants représentent environ 30 000 potentiels vaccins, sans compter les 2500 enseignants et personnels administratifs.

Les étudiants très favorables à un retour au présentiel

De leur côté, les étudiants sont très favorables à cette reprise en présentiel, et le sentiment est plutôt général : les conditions des cours en distanciel sont néfastes. « Ce ne sont pas tant les cours en visio qui me fatiguent, je trouve ça plutôt pas mal. Mais le fait de ne plus aller à la fac fatigue psychologiquement car on ne voit plus personne et c’est le plus dur », explique Lucie, étudiante en médecine. « On veut tous le retour du présentiel », poursuit Léa, étudiante en droit. « Le distanciel provoque des inégalités, notamment pour les examens. Les facs nous délaissent, et ce n’est pas un appel à un psychologue qui va changer les choses ».

Cette situation compliquée, Clémence, étudiante en master MEEF, la confirme : « Devoir se débrouiller seule, surtout dans un master avec un concours qui arrive bientôt, ça n’est pas supportable », estime-t-elle. « Plus personne n’est motivé, on saute d’une plateforme à une autre… Alors quand certains cours sont donnés en présentiel, ça fait beaucoup de bien ! », conclut Raphaël*, étudiant en licence de musicologie.

Je serais pour remettre tous les cours en présentiel à la fac, surtout que le moral de beaucoup d’étudiants est en-dessous de zéro et c’est très préoccupant

🩺 Lucie, étudiante en médecine

Trouver une organisation à distance, c’est extrêmement complexe et ça provoque une baisse des résultats

⚖ Léa, étudiante en droit

Il est essentiel qu’on reprenne des vrais cours ! Les étudiants décrochent un par un…

🎵 Raphaël*, étudiant en musicologie

Pour le bien de notre santé mentale et la réussite de nos études, le mieux serait clairement de retourner à la fac.

📚 Clémence, étudiante en master MEEF

* le prénom a été changé

Hugo PETITJEAN

Les signataires du communiqué :

La Présidente de l’Université de Franche-Comté, Macha Woronoff
Le Président de l’Université de Bourgogne, Vincent Thomas
Le Président de la Communauté d’universités et d’établissements de Bourgogne Franche-Comté, Dominique Grevey
Le Directeur de l’UTBM, Ghislain Montavon
Le Directeur Général AgroSup, François Roche-Bruyn
Le Directeur de l’ENSMM, Pascal Vairac
Le Directeur de BSB, Stephan Bourcieu
Le Directeur du Campus ENSAM de Cluny, Michel Jauzein



Hugo Petitjean