Culture et loisirs

Pour favoriser les nouvelles rencontres, une étudiante organise des sorties dans Besançon

Respire c’est le projet lancé par une étudiante pour garder un peu de lien, et faire de nouvelles rencontres, en cette période qui renforce l’isolement.

Orlane Lachat
Publié le 17 avril 2021 à 7h00 3 minutes de lecture

Des sorties pour revoir des sourires. Du haut de ses 22 ans, Fanny Desbordes propose d’abord l’idée à ses copains, avant de créer des réseaux sociaux afin que le projet se réalise. Pourquoi ne pas organiser des sorties en nature avec des personnes qui ont besoin d’air, de nouveau, de bouger ? Ça s’appelle Respire.

“On n’a plus la fac, on n’a plus les bars, faire des nouvelles rencontres c’est carrément impossible”

Fanny, étudiante en psychologie

Pas facile d’avoir 20 ans en 2020, disait-il. Depuis novembre dernier, les universités de France sont confinées, avec depuis peu la possibilité pour certains d’y retourner un jour par semaine. Probablement insuffisant pour entretenir ou développer un lien avec ne serait-ce que les personnes d’une même promotion. Fanny, étudiante en cinquième année de psychologie au centre-ville de Besançon organise depuis mi-février des sorties à travers la ville pour continuer de rencontrer de nouvelles personnes « J’ai lancé ça parce que je me sentais un peu seule au départ, on n’a plus la fac, on n’a plus les bars, c’est déjà compliqué de voir nos amis alors faire des nouvelles rencontres, c’est carrément impossible ».

Le groupe de randonneurs au Grand désert © Orlane Lachat / La Loop

Avant de partir, elle demande : « Qui est là pour la première fois ? Je demande parce que certains ce sentent un peu effrayés et n’osent pas, c’est dommage. » Oui, c’est dommage, les groupes se renouvellent sans cesse, et personne n’est laissé sur le côté. « On a que de la bonne humeur ici, et on rencontre des gens qu’on n’aurait pas forcément rencontré en temps normal ! »

À lire aussi ➔  #EtudiantsSansMaster : entre licences surdimensionnées, manque de place en master et sélection obscure

Ayant créé un groupe Facebook privé, Fanny souhaite que chacun propose les sorties de son choix, et que tout ne dépende pas uniquement d’elle : « Et puis, à la fin de cette année je vais travailler, je ne suis pas sûre d’avoir le temps de tout gérer, j’aimerais bien que ça se poursuive par contre, je donne les codes des réseaux à qui veut s’en charger ensuite… »

De nature sportive, elle s’adapte facilement aux conditions de chacun en proposant des sorties randonnée, vélo, trail, course à pied, roller… Pour la huitième excursion, la jeune femme guide son groupe de 11 participants jusqu’au sommet de Bregille. Étudiants en psychologie, géographie et aménagement, sciences du langage ou travailleurs dans le domaine de la culture, l’important n’est pas là, mais bien dans la découverte et le partage.

Vous pouvez suivre Respire sur Instagram et Facebook, et seulement y observer, rejoindre ou proposer les futures sorties !



Orlane Lachat

Laisser un commentaire