Culture et loisirs

Fifa 2021 : la dernière version du jeu vidéo de foot qui fait polémique

La version 2021 du jeu-vidéo a reçu plusieurs plaintes pour des problèmes d’addiction et d’éthique.

Julie Langlois et Dorian Curtil
Publié le 14 avril 2021 à 18h30 | Dernière mise à jour le 14 avril 2021 à 18h39 2 minutes de lecture

Depuis sa création en 1993, quel gamer n’a pas joué à Fifa au moins une fois pour essayer ? Chaque année sort une nouvelle édition de ce jeu vidéo de foot. La dernière en date est Fifa 2021. Et elle est loin de faire l’unanimité parmi les joueurs et les spécialistes de l’addiction.

Ce n’est pas une surprise, cela avait déjà eu lieu lors des éditions précédentes : de nombreuses plaintes ont été déposées face au mode FUT Champions de FIFA 21. L’origine des plaintes, comme celle déposée par l’avocat français Maitre Morant Lahouazi, fait écho aux problèmes d’addiction de beaucoup de jeunes joueurs et aux jeux d’argent.

Un sérieux problème d’addiction

Le but du mode de jeu FUT Champions est de dépenser des crédits que l’on gagne en jouant – acquérir une grosse somme de crédit étant long et fastidieux – afin d’acheter des packs contenant des joueurs aléatoires. Pour faire face à cet aspect aléatoire, les nombreux amateurs de foot achètent des crédits avec de l’argent réel pour pouvoir acheter des packs plus facilement. Et le problème ne s’arrête pas là. La probabilité d’obtenir de bons joueurs reste minime. Les fans de FIFA peuvent donc développer une addiction et dépenser beaucoup d’argent dans le jeu afin d’obtenir l’équipe la plus forte possible.

Du favoritisme pour les joueurs qui payent

Aux yeux des avocats, il y a alors un problème d’éthique. Le jeu étant classé interdit au moins de trois ans, il s’apparente étrangement à un jeu d’argent et de hasard, accessible facilement par des mineurs. Les créateurs de ce jeu de football ont alors répondu à la polémique en affirmant que seul le talent prime sur le terrain. Un joueur talentueux a toutes ses chances de gagner même si l’équipe adverse est plus forte. Des experts du jeu vidéo ont bel et bien prouvé que le jeu était scripté pour favoriser les gens qui ont payé (meilleure précision des tirs, récupération de la balle plus facile et bien d’autres).

À lire aussi ➔  Gaming zone / Zoom sur Nova-Box, des "romans" graphiques interactifs

Un Lionel Messi à 3 615 €

Sur la version FIFA Mobile, les critiques sont les mêmes. La seule différence est qu’il existe également un « marché » où l’on peut acheter le joueur de notre choix, réglant le problème de la probabilité. Cependant, là encore, pour acheter les meilleurs joueurs du jeu, il faut injecter de l’argent véritable, des euros. À titre informatif, pour obtenir la meilleure version du footballeur Lionel Messi, un des plus convoités, il faut dépenser au moins 82 000 crédits, une somme impossible à gagner uniquement en jouant. En argent réel, il faudra alors sortir 3 615 euros de son portefeuille. Bien évidemment, vous ne conservez pas les joueurs que vous avez achetés d’une édition à l’autre.

Le mode FUT Champions a depuis été interdit dans plusieurs pays comme en Belgique et aux Pays-Bas. De nombreux joueurs et avocats œuvrent pour le faire interdire en France également. D’ici là, les polémiques et les plaintes ne sont pas près de s’arrêter.



Julie Langlois et Dorian Curtil

Laisser un commentaire