Culture et loisirs

Cinéma : « L’interdite » de Bertrand Vinsu, un récit franc-comtois sur les traces de l’absinthe

« L’interdite » est le dernier film-documentaire du réalisateur Bertrand Vinsu. Sa première projection publique a eu lieu ce vendredi 7 octobre. Après son film "Danube" qui évoquait le vin, le réalisateur de L'interdite revient à nouveau avec un sujet intimement lié à la boisson : l'absinthe.


Charlotte Trivès
Le 9 octobre 2022 à 15h25

Tout démarre lors d’une balade à Pontarlier où Bertrand et Tony décident de s’arrêter à la distillerie Les Fils d’Émile Pernot. Ni une ni deux, le film prend forme dans leurs esprits, inspiré par une recette interdite il y a 100 ans, d’où son nom : L’interdite. Ce mémorable périple les poussera jusqu’à créer leur propre absinthe.

À la découverte de l’absinthe et sa folle histoire

L’absinthe, mise au point à la fin du 18ᵉ siècle, est interdite en France le 16 mars 1915, car elle serait « la boisson qui rend fou ».

Bertrand et son acolyte Tony partent sur les traces de l’histoire de l’absinthe pour dénicher les secrets autour de cet alcool à la recette unique. Grâce à ce film, nous les suivons à travers une randonnée de plus de 60 kilomètres entre Pontarlier et le Creux du Van en Suisse. Nous y rencontrons de nombreux distillateurs d’absinthes, dont certains admettent même en avoir produit durant son interdiction. L’absinthe rendrait fou selon les mœurs de l’époque. Mais cela s’explique autrement de nos jours : sa consommation aurait été trop importante malgré son fort degré d’alcool.

Cet alcool, qui peut être incolore ou teinté de vert, est considéré comme muse pour les artistes, passant de Zola à Van Gogh. Il est composé principalement de quatre plantes : la grande absinthe, la petite absinthe, l’anis vert et le fenouil. Le reste de la recette étant propre à chaque distillateur, ce qui rend l’absinthe si singulière. Alors que la Suisse est considérée comme créatrice de ce breuvage, de nouvelles théories nous sont présentées sur sa provenance.

Une réalisation chaleureuse et décalée

Le film de Bertrand Vinsu est un documentaire chaleureux, divertissant et décalé tout en restant instructif. Nous retrouvons dans ce documentaire des images animées rappelant la série south Park, des recettes de cuisine face caméra animées par le réalisateur lui-même ou encore des jeux concours. L’interdite nous plonge avant tout dans un sublime décor enneigé, de village en village et de rencontre en rencontre.

Place à la dégustation

Cette belle séance se conclut par une dégustation dans le hall du musée des Beaux-arts où le public est convié pour goûter à L’interdite ainsi qu’aux préparations du pâtissier Xavier Brignon. L’interdite, créée pour l’occasion avec la distillerie Les Fils d’Émile Pernot, se révèle être un breuvage assez anisé à 52 % d’alcool. Vous pouvez le découvrir actuellement, uniquement dans certains bars et restaurants de Besançon.

Dégustation au Musée des Beaux-arts / © Charlotte Trivès


Charlotte Trivès