Culture et loisirs

Cinéma : « 16 ans » de Philippe Lioret , le Roméo et Juliette des temps modernes

"16 ans" est le dernier film du réalisateur français Philippe Lioret. Il a été projeté en avant première au cinéma Megarama Beaux-Arts ce mercredi 12 octobre. Considéré comme le Roméo et Juliette des temps modernes, vous pourrez le retrouver en salle dès janvier 2023.


Charlotte Trivès
Le 14 octobre 2022 à 10h39

Philippe Lioret, scénariste, réalisateur et producteur français présente son tout dernier film 16 ans, une proposition moderne de l’histoire culte Roméo et Juliette. Le réalisateur est notamment connu pour ses films engagés socialement. On peut citer Welcome qui conte l’histoire d’un jeune migrant qui décide de prendre des cours de natation dans l’objectif de traverser la manche à la nage pour retrouver sa petite amie Mîna.

Une ode cinématographique à l’amour de jeunesse

Léo et Nora sont tous deux au lycée lorsqu’ils se rencontrent. Tout les oppose et leurs familles respectives se haïssent suite à un incident entre le frère de Nora et le père de Léo. Les jeunes amoureux vont ainsi partir dans une réelle rébellion pour continuer à se voir. L’amour est plus fort que tout et les conduira à l’irréparable.

À fond social et engagé

Le principe de cause à effet est tout particulièrement présent dans 16 ans. Tout démarre d’un incident dans un supermarché : une accusation de vol. Celle-ci entraine une multitude d’altercations et revendications de la part des deux adolescents, qui les mènera à franchir toutes les limites imposées par leurs familles.

L’intrigue prend place à une période où le terrorisme et le racisme injustifié battent leur plein. La famille de Nora n’échappe pas à la règle et la romance entre Nora et Léo fait davantage monter la tension entre les deux familles opposées socialement.

Un scénario qui peine à décoller

Les deux acteurs principaux interprétant la romance dans 16 ans débutent dans le cinéma. Cela ne peut donc qu’être encourageant pour la suite de leurs carrières. Cependant, il est décevant qu’à certains instants les dialogues soient débités tels quels, manquant de naturel.

Ce scénario délivre un fort message, mais nous laisse vraiment sur notre faim, avec des thématiques abordées un peu sommairement. Il nous laisse sur un sentiment très mitigé. Un côté cliché qui dénature malheureusement le film et le rend moins fidèle et réaliste. Cependant, 16 ans trouvera certainement son public auprès des adolescents.



Charlotte Trivès