Commerces et services

Teekers : la digitalisation du commerce de proximité

Qui n’a jamais rêvé d’un catalogue rempli de produits de commerçants locaux ? Cette entreprise locale l’a fait, il y a déjà quelques temps…

Par Orlane Lachat et Léna Feghoul
Publié le 21 décembre 2020 à 21h34 | Dernière mise à jour le 31 mars 2021 à 12h19 3 minutes de lecture

Plus que jamais aujourd’hui, la consommation locale et responsable est mise en avant. Grâce au site internet Teekers, retrouvez ce que les commerçants de proximité vous proposent à Besançon.

Teekers est une entreprise née de la rencontre entre Alae Quarjouane et Jean Georges Tonon. Cette plateforme franc-comtoise existe depuis maintenant trois ans et compte six membres actifs. L’inauguration de Teekers a eu lieu du côté de Pontarlier en novembre 2018 puis s’est développée à Besançon, six mois après.

Teekers en quelques chiffres, c’est 17 000 références de produits, 200 commerçants de toutes sortes (vendeurs de biens ou de services) et entre 40 000 et 50 000 utilisateurs uniques.

Beaucoup de clients consultent le site quotidiennement, l’offre étant sans cesse renouvelée.

La proximité avant tout

La démarche du projet Teekers est avant tout de permettre aux consommateurs d’avoir des solutions alternatives aux grands groupes que l’on connaît tous. Leur objectif est de lier proximité et technologie. Les fondateurs partent d’un constat simple : la plupart des articles que les consommateurs souhaitent acheter en ligne sont déjà disponibles dans des commerces proches de chez eux. On remarque aussi une volonté naissante de la part des commerçants de numériser leurs activités.

Teekers propose à la fois « une consommation responsable, de proximité et écologique. » En plus de recevoir votre colis plus rapidement, votre empreinte écologique est quasiment nulle.

L’identité de la plateforme est aussi construite sur un lien de grande proximité. Alaé nous parle de l’importance d’être proche de leurs clients, qu’ils soient commerçants ou consommateurs. « Le client a un lien permanent avec nous. Quand un consommateur passe sa commande, il reçoit un mail (et n’en est pas bombardé), et on l’appelle ensuite pour le prévenir de la livraison du colis. De plus, s’ils cherchent à nous joindre, ils ne tombent pas sur une messagerie vocale, on peut directement répondre à leurs questions. »

À lire aussi ➔  Cabelo : se faire coiffer avec des produits naturels à petits prix, c’est possible

Côté livraison

Pour la livraison, Teekers travaille avec des livreurs locaux. Pour Besançon, c’est le groupe UPS basé à Thise et Veloconnect qui s’en chargent. Dans les cas d’urgence, l’équipe est elle-même en capacité de réaliser les livraisons. Teekers vous garantit donc la bonne réception de votre colis dans de courts délais. Le temps d’arrivée du produit dépend toutefois de la distance à laquelle il se trouve. Néanmoins, 80% des consommateurs utilisent le click and collect.

L’influence du confinement

Le confinement a développé la tendance de consommer plus local, plus solidaire et plus responsable. « Teekers a en revanche été créé bien plus tôt et n’est pas construit sur un modèle opportuniste ou à court terme » explique un des cofondateurs. Le but est de bâtir un nouveau mode de consommation, par le biais d’un outil aussi pratique qu’un catalogue. Bien qu’ils n’aient pas initialement profité de cette tendance, les fondateurs de celui-ci ont tout de même remarqué une forte hausse de son utilisation. 1000 à 1500 utilisateurs se connectent chaque jour en période intense comme le confinement. De plus, l’intérêt pour ce mode de consommation est croissant.

Pour en profiter…

Vous pouvez donc retrouver Teekers sur leur site en cliquant ici, ou télécharger l’application sur votre téléphone. Si vous n’avez toujours pas acheter vos cadeaux pour Noël, le site vous soulage encore un peu en vous garantissant la livraison avant le 25 décembre pour toute commande passée avant minuit le 23 décembre. 

Sachez aussi que ceux qui possèdent la carte avantage jeune bénéficient d’une remise de 30 euros sur leur première commande, dès 31 euros d’achat.

À lire aussi ➔  Salles de sport fermées : CrossFit Bumblebees attend son envol

Pas de panique pour ceux qui ne vivent pas à Pontarlier ou Besançon, le projet s’étendra sur quatre territoires supplémentaires à partir de 2021. Ce sont donc d’autres villes de la région qui en profiteront, mais les membres de Teekers espèrent bien voir encore plus loin.



Par Orlane Lachat et Léna Feghoul

Laisser un commentaire