Commerces et services

Ginko : La descente entre deux arrêts en soirée, désormais possible à Besançon

Le réseau de transports en commun Ginko rend possible depuis quelques semaines à Besançon, la descente entre deux arrêts en soirée, sur certaines lignes.

Par Orlane Lachat
Publié le 11 mars 2021 à 18h00 | Dernière mise à jour le 31 mars 2021 à 11h21 2 minutes de lecture

Depuis quelques semaines, le réseau de transports Ginko propose désormais à ses voyageurs nocturnes de descendre entre deux arrêts, pour se rapprocher de leur destination et renforcer le sentiment de sécurité.

Ce 22 février dernier, le réseau Ginko a officialisé l’évolution de son offre de service de transports. La descente entre deux arrêts s’inscrit dans la loi d’orientation des mobilités et répond aux recommandations d’un décret pour la mise en place de dispositifs de descente à la demande en soirée, afin de garantir la sécurité des utilisateurs. La solution a déjà été testée dans d’autres villes du pays, comme Lyon ou Bordeaux. L’équipe Ginko leurs emboîtent donc le pas et analysent les lieux éligibles à ce dispositif.

Des conditions bien précises

Pour garantir une totale sécurité, les conditions sont nombreuses. Le voyageur doit être seul, après 21h, sur les LIANES 3 à 6 et la ligne 8. Si ces conditions sont réunies, la demande auprès du conducteur est possible. Il analyse ensuite la faisabilité de la descente selon les critères suivants : présence d’un trottoir, d’un passage piéton et d’éclairage. Après quoi, la descente se fait par la porte avant.

Faciliter les déplacements nocturnes

Cette nouvelle offre ne répond ni à un constat d’insécurité, ni à des plaintes, ni à des agressions ou des inquiétudes. Elle est plutôt mise en place pour faciliter les déplacements nocturnes et réduire, à défaut d’effacer, un sentiment d’insécurité. L’équipe Ginko communiquera davantage sur ce dispositif au retour de la vie nocturne, quand le couvre-feu sera levé. Des ajustements pourraient avoir lieu a posteriori.



Par Orlane Lachat

Laisser un commentaire