Culture et loisirs

Le festival Détonation 2022, une belle réussite !

La rentrée musicale bisontine s’est déroulée en ces 23 et 24 septembre à la Rodia et nous avons eu la chance d’assister aux concerts du vendredi soir :)


Marie-Lou Mercier
Le 29 septembre 2022 à 17h50

5000 bisontins ont dansé sous la pluie toute la nuit lors du festival de musique Détonation en ce week-end de fin septembre. Malgré la météo et la boue, le festival a connu un tel succès qu’il a atteint sa jauge maximale. 

Le groupe Bigger ouvre le bal

Le vendredi soir, à 20h30 sur la Grande Scène, le groupe Bigger a joué avec 12 adolescents du conservatoire afin de « mélanger des instruments classiques avec un groupe de rock », explique Marius, l’un de ces jeunes musiciens qui s’est avoué un peu intimidé de se retrouver sous les feux des projecteurs. Néanmoins, la fierté est le sentiment qui l’emporte. « La musique c’est 95 % de ma vie, c’est ma passion », poursuit-il. La bonne entente collective semble avoir été au cœur du travail du groupe, si bien que les artistes de Bigger ont même affirmé avoir développé une réelle amitié avec ces jeunes.

Ce projet est le fruit de beaucoup de travail se peaufinant depuis un an et la performance était, semble-t-il, réussie.

Avec « Putain d’époque », Lujipeka enflamme le public

C’est ensuite au tour de Lujipeka d’enflammer le public avec ses tubes phares, notamment Pierre, feuille, papier ciseaux (45 millions d’écoutes) issu de son groupe Columbine ; ou encore Poupée Russe aux sonorités reggae. Il a ouvert le concert en chantant Putain d’époque, un titre dressant un portrait cynique sur notre société contemporaine.

Le rappeur Gazo clôture le bal

Aux alentours de minuit, le rappeur Gazo a clôturé le bal en déchaînant la foule avec ses titres Die, Fleurs ou encore Rappel.

Gazo sur la Grande Scène.

Les organisateurs de l’événement avaient prévu une « Safe Zone », un stand dédié pour que tous les participants se sentent pleinement en sécurité. De plus, des affiches dans les toilettes expliquaient la mise en place d’un dispositif pour lutter contre les agressions.

Le rendez-vous musical bisontin du mois a donc fait régner une ambiance chaleureuse et festive sur la Rodia, à l’aide d’une organisation soignée et d’une programmation « aventureuse ».



Marie-Lou Mercier